Gaspoz, Jean-Marc

IYCW International Team meeting, Leuven, Belgium, 1991 (Jean-Marc, 3rd from left, top)

Born on 9 January 1939 in Sion, Switzerland, Jean-Marc Gaspoz joined the order of Capuchin Friars on 5 September 1959. He made his perpetual vows on 17 September 1963 and was ordained a priest on 21 June 1964.

He trained with the French JOC before going to the Seychelles where he founded the JOC. Later, he moved to Zambia, where he founded the Workers Pastoral Centre in Kitwe and worked as chaplain to the YCW and Christian Workers Movement.

Later he became chaplain to the IYCW PanAfrican Secretariat in Nairobi, Kenya before becoming chaplain to the IYCW from 1989 to 1993.

Still later, he founded the YCW in Namibia before again serving as chaplain to the IYCW PanAfrican secretariat based at Boksburg, South Africa.

Finally, during his retirement in Switzerland, he returned to the IYCW International Secretariat as archivist.

He died on 25 December - Christmas Day, 2017.

Jean-Marc (left) at IYCW International Council, Adelaide, Australia, 1991



Testimony of Jean-Marie Dumortier

Surpris de n'avoir pas de nouvelles de Jean Marc Gaspoz à l'occasion des voeux de nouvel an, j'ai fini par téléphoner au centre capucin de St Mauriceoù il s'était retiré, et je viens d'apprendre qu'il est décédé le 24 décembre dernier.

C'est une vie entière que Jean Marc a consacré à la JOC, en particulier en Afrique et au niveau international: autant que je me souvienne: 

Aumônier fondateur aux Seychelles, aumônier en Zambie, aumônier de la coordination panafricaine à Kitwe, aumônier international à Bruxellesaumonier fondateur de la JOC de Namibie, à nouveau aumônier de la coordination panafriciane à  Boksburg en Afrique du sud, et finalement archiviste au secrétariat International de la JOCI à Bruxelles...

Nous tous qui avons travaillé avec lui savons l'ardeur et la sincérité de son engagement au service de la JOC et de la jeunesse ouvrière.

Ce serait bien que la JOCI et l'AIC fasse circuler la nouvelle de son décès dans les réseaux du mouvement...

Pour ma part, c'est un vieux camarade et ami que je perds et j'en suis profondément affecté.

Qu'il repose en paix et dans l'espoir que nous nous retrouverons un jour ensemble avec tous les autres assoiffés de justice qui nous ont précédés, et qui viendront après nous... ce serait merveilleux!


Death Notice



Comments